Publicité

Obama se garde de parler de génocide pour les massacres d'Arméniens en 1915

Le président américain Barack Obama a ménagé la Turquie vendredi et s'est gardé de décrire comme un génocide les massacres d'Arméniens perpétrés en 1915 sous l'Empire ottoman, mais a dit ne pas avoir changé d'avis sur ces événements, qu'il avait qualifiés de génocide par le passé.

Dans un communiqué publié à l'occasion de la commémoration des événements, M. Obama décrit ces derniers comme l'une des "grandes atrocités du 20e siècle". Il a aussi repris à son compte le chiffre, contesté par la Turquie, d'un million et demi d'Arméniens tués.

Mais il n'emploie pas le mot de génocide qui ne manquerait pas de causer un incident avec la Turquie.

Pour autant, "j'ai exprimé avec constance mon opinion personnelle sur ce qui s'est passé en 1915, et mon opinion sur l'histoire n'a pas changé. Ce qui continue à m'intéresser, c'est une reconnaissance entière, franche et juste des faits", a dit M. Obama qui, en tant que sénateur et pendant sa campagne présidentielle, avait ouvertement appelé à la reconnaissance d'un "génocide" arménien.

(DEC)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés