Olmert et Abbas s'engagent à ne pas compromettre chances d'un accord

Le Premier ministre israélien Ehud Olmert et le président palestinien Mahmoud Abbas sont convenus jeudi d'éviter toute mesure susceptible de compromettre les chances d'un accord de paix, ont indiqué des responsables des deux bords.

"Les deux parties se sont mises d'accord pour ne prendre aucune mesure pouvant porter préjudice aux questions devant être abordées lors des négociations sur le statut final telles que, Jérusalem, les colonies, les frontières, l'eau, les réfugiés et la sécurité", a déclaré Saëb Erakat, l'un des principaux négociateurs palestiniens, à l'issue de leur rencontre. "Le président Abbas a insisté sur la nécessité de cesser toute activité de colonisation en vue de lever les obstacles et faciliter les négociations", a-t-il ajouté, affirmant qu'Israéliens et Palestiniens s'étaient engagés à appliquer les "obligations mutuelles" stipulées dans la Feuille de route, un plan de paix international.

"Les problèmes qui bloquaient les pourparlers ont été dissipés. Les deux parties sont convenues qu'aucune d'entre elles ne prendrait des mesures susceptibles de compromettre les chances d'aboutir à un accord final", a renchéri un haut responsable israélien. Toutefois, M. Olmert s'est refusé "à geler des appels d'offres déjà publiés et en cours de réalisation", a poursuivi ce responsable, faisant référence à la construction de centaines de logements dans le quartier de colonisation d'Har Homa (Jebel Abou Ghneim en arabe), situé à Jérusalem-est.

(NLE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés