Publicité

Omar, le fils "pacifiste" de ben Laden expulsé d'Egypte

L'Egypte a expulsé dimanche l'un des fils du fondateur du réseau Al-Qaïda Oussama ben Laden, Omar, après que ce dernier eut demandé l'asile politique à l'Espagne.

"Le gouvernement espagnol a dit qu'Omar (ben Laden) était en sécurité en Egypte et qu'il avait donc un endroit où aller, mais lorsque nous sommes arrivés en Egypte ils nous ont expulsés", a déclaré à l'AFP par téléphone Zaina Alsabah ben Laden, qui se trouvait dans un avion sur le tarmac de l'aéroport du Caire.

"Les autorités égyptiennes (...) l'ont expulsé vers le Qatar conformément à son souhait", a affirmé une source aéroportuaire.

Dès son retour en Egypte samedi soir, Omar ben Laden avait été interpellé et interrogé pendant "plusieurs heures" par la police égyptienne à l'aéroport international du Caire.

Omar ben Laden "ne se sent pas en sécurité" au Moyen-Orient en raison de ses positions "pacifistes" et "c'est pour cela qu'il a demandé l'asile", avait déclaré un membre de son entourage.

Le jeune homme avait déjà demandé en avril un permis de séjour en Grande-Bretagne, qui lui avait été refusé en raison des troubles que sa venue pourrait entraîner.

Omar ben Laden assure n'avoir plus parlé à son père depuis 2000. (SLE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés