Otages espagnols libérés: le Mali a ouvert "un couloir sécurisé"

Le Mali a ouvert "un couloir humanitaire sécurisé" pour permettre le passage des deux otages espagnols libérés par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a déclaré lundi à l'AFP un ministre malien.

"Le Mali a suivi minute par minute le processus de libération des otages espagnols (Roque Pascual et Albert Vilalta) en ouvrant un couloir humanitaire sécurisé pour la réussite de l'opération", a déclaré ce ministre sous couvert de l'anonymat.

Il n'a pas précisé par où passait ce couloir ni où les otages libérés étaient attendus.

Une source sécuritaire malienne et des medias espagnols avaient affirmé qu'ils devaient se rendre à la frontière entre le Mali et le Burkina Faso.

Le dernier lieu de détention connu des otages espagnols est le nord du Mali, mais les unités d'Aqmi, très mobiles, opèrent dans une vaste zone aux confins de la Mauritanie, du Niger, de l'Algérie et du Mali.

Le ministre malien a par ailleurs affirmé "qu'il faut remercier le Burkina-Faso avec qui nous avons travaillé main dans la main".

Selon le quotidien espagnol El Pais, Mustafa Chafi, médiateur et conseiller du président du Burkina Faso Blaise Compaoré, a accompagné les otages pendant le voyage jusqu'à la frontière.

(EYI)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés