Ouverture des Jeux du Commonwealth à Delhi après une préparation chaotique

Les XIXe Jeux du Commonwealth se sont ouverts dimanche soir à New Delhi en présence du prince Charles et de la présidente de l'Inde, Pratibha Patil, après une préparation chaotique achevée à la dernière minute qui a soulevé un tollé de critiques.

La cérémonie d'ouverture a débuté peu après 19H00 locales (13H30 GMT) dans le stade Jawaharlal Nehru, avec l'hymne national indien suivi de feux d'artifices, applaudis par près de 60.000 spectateurs dans un stade bondé.

Les craintes d'attentats ont conduit les autorités à déployer dans New Delhi près de 100.000 membres des forces de sécurité.

La manifestation, plus grand événement sportif sur le sol indien depuis les Jeux asiatiques de 1982, va devoir faire oublier les dernières semaines de préparation qui ont failli précipiter les Jeux dans le chaos après une spectaculaire série noire.

Illustration de la course contre la montre, une nouvelle ligne de métro reliant le centre de Delhi au stade Nehru pour permettre à la population d'assister au coup d'envoi a été inaugurée... dimanche matin.

Les retards de chantier et des scandales de corruption avaient déjà sérieusement inquiété la Fédération mais l'effondrement d'une passerelle menant au stade Nehru et d'un faux-plafond dans l'enceinte sportive ont déclenché un tollé de critiques à quelques jours de l'ouverture.

Un cobra retrouvé sur un terrain de tennis, une éruption de dengue en raison des pluies abondantes de la mousson et les risques de nuisances provoquées par les singes et les chiens errants ont achevé de transformer la préparation en véritable cauchemar pour les organisateurs. (DAD)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés