Pakistan: 11 soldats tués dont 2 décapités par les talibans dans le nord-ouest

Onze soldats ont été tués, dont deux décapités après avoir été capturés par des talibans dans les zones tribales du nord-ouest du Pakistan, bastion des rebelles islamistes et de leurs alliés d'Al-Qaïda, ont annoncé lundi des responsables locaux.

Neuf soldats sont morts après avoir été attaqués par des rebelles dimanche à Miranshah, principale ville du district tribal du Waziristan du Nord, frontalier de l'Afghanistan, ont indiqué des responsables militaires locaux, ajoutant que les combats avaient duré plusieurs heures et fait de nombreuses victimes rebelles.

Les têtes de deux autres soldats ont ensuite été retrouvées jetées dans les environs sans les corps, ont-ils ajouté.

Toujours dimanche à Miranshah, trois personnes ont été tuées et 15 blessées lorsqu'une roquette a atterri sur la mosquée où ils étaient venus prier.

Lundi, des hélicoptères de l'armée pakistanaise ont bombardé des repaires rebelles présumés dans le district, dont une maison où étaient entreposés de nombreuses armes, causant un énorme incendie, dans le principal marché de la ville, selon des témoins.

L'attaque rebelle de dimanche a eu lieu trois jours après qu'un dignitaire religieux originaire du Waziristan du Nord, le Maulana Naseeb Khan, a été kidnappé et retrouvé mort à Peshawar, la principale ville du nord-ouest. Les talibans avaient alors distribué des messages accusant l'armée pakistanaise de l'avoir assassiné et appelé à venger sa mort.

Le Waziristan du Nord est le principal repaire du Mouvement des talibans du Pakistan, allié à Al-Qaïda et qui combat le gouvernement d'Islamabad pour dénoncer son alliance stratégique avec les Etats-Unis.

(DGO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés