Publicité

Pakistan: l'Otan insiste sur son droit à la légitime défense

L'Otan a le droit de se défendre dans le cadre de son mandat en Afghanistan, a affirmé lundi un responsable allié après une protestation du Pakistan contre une intrusion d'hélicoptères des forces internationales dans son espace aérien.

"Les troupes de l'Isaf (ou Fias, force internationale en Afghanistan placée sous le commandement de l'Otan ndlr) doivent exercer son droit de se défendre et elles l'exerceront", a déclaré à AFP un responsable de l'Otan, au sujet de l'incident qui s'est produit vendredi à la frontière de l'Afghanistan avec le Pakistan.

Le Pakistan a élevé lundi une vive protestation auprès de l'Otan contre les frappes aériennes menées par les hélicoptères de l'alliance occidentale sur son territoire près de la frontière afghane, a annoncé le ministère des Affaires étrangères.

"Ces incidents constituent une violation claire et une rupture du mandat de l'Onu dans le cadre duquel opère l'Isaf", a affirmé le porte-parole du ministère pakistanais des Affaires étrangères, Abdul Basit, dans un communiqué.

L'Isaf a expliqué que des miliciens islamistes venus du Pakistan ont attaqué un poste gouvernemental afghan à Narizah, près de la frontière, dans la province de Khost (est), provoquant l'intervention des hélicoptères contre les assaillants.

(MPK)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés