Pakistan: le parti de Mme Bhutto refuse le report des législatives

Le parti de Benazir Bhutto, l'ex-figure de l'opposition assassinée jeudi dans un attentat suicide, a rejeté lundi l'idée d'un report des élections législatives prévues pour le 8 janvier comme le gouvernement le laisse entendre.

En revanche, le parti de l'ex-Premier ministre Nawaz Sharif, deuxième mouvement de l'opposition, a estimé, lui, "acceptable" un "léger report" des législatives, après qu'Islamabad eut laissé entendre qu'elles seraient repoussées d'au moins un mois.

"Nous sommes prêts pour des élections et nous ne voulons pas d'un quelconque retard. Nous exigeons des élections immédiates, et le 8 janvier", a déclaré un haut responsable du Parti du peuple pakistanais (PPP) de Mme Bhutto, Shah Mahmood Qureshi.

"Le gouvernement doit s'en tenir au calendrier. Si le gouvernement retarde les élections, nous convoquerons un comité central pour décider d'une action future", a-t-il averti.

Les élections législatives prévues le 8 janvier au Pakistan seront reportées "d'au moins quatre semaines sinon plus", avait indiqué plus tôt lundi un haut responsable du gouvernement, quatre jours après l'assassinat de l'opposante Benazir Bhutto.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés