Pas encore sorti, l'iPad donne déjà lieu à des arnaques

Des arnaqueurs profitent déjà de la fièvre qui entoure la sortie de l'iPad, la tablette informatique qu'Apple a dévoilée mercredi et qui sera disponible à partir de mars, pour piéger des internautes, assurent des experts.

"Avant même que les consommateurs ne puissent acheter la nouvelle technologie d'Apple, l'iPad, des cybercriminels tirent déjà profit de la situation", explique Carolyn Guevarra de la société de sécurité informatique Trend Micro.

L'iPad, qui ressemble à un iPhone géant, commencera à être en vente partout dans le monde en mars.

"Nous pouvons aussi nous attendre dans les semaines qui viennent à des courriels indésirables et à des attaques de +phishing+ (une technique de fraude sur internet, ndlr) faisant mention de l'iPad. Nous recommandons aux curieux d'être sur leurs gardes", a expliqué Candid Wueest, expert de la société de sécurité informatique Symantec.

Les cybercriminels s'arrangent pour placer leurs pages en tête des résultats des moteurs de recherche. Ainsi lorsqu'un internaute cherchera à en savoir plus sur les caractéristiques de l'iPad, il sera redirigé vers la page de cybercriminels, explique Ivan Macalintal de Trend Micro.

L'ordinateur des victimes de la fraude se retrouve alors infecté par des logiciels qui leur proposent de payer pour résoudre un problème de virus informatique qui n'existe en fait pas.

Les cybercriminels profitent généralement des sujets qui donnent lieu à de nombreuses recherches comme "séisme en Haïti" ou "Paris Hilton" pour renvoyer des internautes vers des pages piégées.

(EYI)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés