Philippines: trois hauts dirigeants islamistes tués dans le sud de l'archipel

L'armée philippine a annoncé jeudi avoir tué trois dirigeants des groupes islamistes Abou Sayyaf et Jemaah Islamiyah, liés à Al-Qaïda, sur l'île de Jolo, dans le sud de l'archipel. Douze autres militants ont péri au cours du raid aérien mené avant le lever du soleil.

"Nos soldats au sol ont confirmé la mort de 15 membres d'Abou Sayyaf et de la Jemaah Islamiyah, dont Zulkifli bin Abdul Hir, alias Marwan, Mohammad Ali, alias Muawiyah, et le leader d'Abu Sayyaf, Abu Pula", a indiqué à l'AFP le commandant militaire régional.

"C'est une grande victoire (...) qui aura de graves conséquences sur les capacités des terroristes", a-t-il ajouté. L'armée américaine "nous a fourni du renseignement dans cette opération", a précisé le porte-parole des forces armées philippines.

Zulkifli est un responsable malaysien de la Jemaah Islamiyah, une organisation qui lutte pour imposer un califat sur une partie du sud-est asiatique. Elle est accusée d'avoir participé à l'organisation d'attentats sanglants dont ceux de Bali qui avaient fait 202 en octobre 2002.

Muawiyah est un membre de la Jemaah Islamiyah à Singapour réfugié aux Philippines peu après les attentats de Bali, selon le renseignement militaire philippin. Enfin, Abu Pula, un Philippin, est le fondateur d'Abou Sayyaf.

Fondée au début des années 1990, l'organisation a commis plusieurs attentats meurtriers, dont l'incendie d'un ferry au large de Manille en février 2004 qui avait fait 116 morts.

(JAV)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés