Publicité
Publicité

Picqué: "Les élections renforceraient une situation très dangereuse pour la survie du pays"

Il faut se donner quelques jours. Il est presque inévitable de devoir se remettre autour de la table car la situation actuelle est très dangereuse pour la pays. Les élections ne feraient que renforcer cela avec le risque d'incidents en cours de campagne, a affirmé vendredi le ministre-président bruxellois Charles Picqué (PS).