Poutine prend ses fonctions au Kremlin sur fond de protestations

Vladimir Poutine a pris lundi ses fonctions de président pour un troisième mandat "déterminant pour le destin de la Russie" selon lui, au lendemain d'une grande manifestation de l'opposition, hostile à son retour au Kremlin, violemment réprimée par la police.

"Aujourd'hui, nous entrons dans une nouvelle étape du développement national. Les années à venir vont être déterminantes pour le destin de la Russie pour les décennies à venir", a déclaré M. Poutine lors d'une brève allocution.

M. Poutine, qui occupait le poste de Premier ministre après avoir été président de 2000 à 2008, a succédé officiellement à Dmitri Medvedev lors d'une cérémonie dans la fastueuse salle Saint-Georges du Kremlin, devant quelque 3.000 invités, où des soldats en uniforme de parade sont entrés au pas en portant le drapeau tricolore russe.

Dans l'assistance se trouvaient le Patriarche de l'Église orthodoxe russe Kirill, le grand rabbin Berl Lazar, l'ancien Premier ministre italien Silvio Berlusconi, l'ancien président soviétique Mikhaïl Gorbatchev et l'ex-chancelier allemand Gerhard Schroeder.

Un impressionnant dispositif de sécurité a été installé lundi aux abords du Kremlin et dans le centre de Moscou où des milliers de policiers ont été déployés pour assurer la sécurité.

Des opposants ont essayé lundi de se rassembler aux abords du Kremlin pour dénoncer le retour au pouvoir de M. Poutine, une action qui n'avait pas été autorisée. La police de Moscou a annoncé avoir interpellé quelque 120 personnes, dont l'ancien vice-Premier ministre Boris Nemtsov.

(JAV)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés