Prague condamne le renvoi collectif de Roms par la France

Le ministre tchèque des Affaires étrangères, Karel Schwarzenberg, a vigoureusement condamné samedi le renvoi par la France de Roms vers la Roumanie, en évoquant des "soupçons de racisme".

"La façon dont le président Sarkozy expulse les citoyens roumains est contraire à l'esprit et aux règles de l'UE", a déclaré le chef de la diplomatie tchèque dans les colonnes du quotidien pragois Lidove Noviny.

"On ne peut pas s'empêcher de soupçonner que des points de vue racistes y jouent aussi un rôle", a poursuivi M. Schwarzenberg.

Le ministre tchèque a déploré le fait que le débat européen sur cette question se tienne "sans les nouveaux pays" de l'UE, dont la République tchèque.

"Faire un débat sans les pays où ce problème a certainement des racines est une idée bizarre et erronée", a insisté le chef de la diplomatie tchèque.

(VIM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés