Près de 4.000 réfugiés syriens dans le nord du Liban

Près de 4.000 Syriens ont fui vers le Liban voisin entre mars et septembre, alors que les autorités de Damas mènent une répression sanglante contre le mouvement de contestation sans précédent qui secoue le pays, selon les Nations unies.

Plus de 3.580 déplacés syriens avaient été enregistrés par les Nations unies au 7 septembre, dont plus de 600 entre le 1er et le 7 septembre, selon un rapport du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) publié vendredi soir.

"Durant les deux dernières semaines, de nouveaux arrivants syriens sont entrés au Liban, venus des localités de Heet, Tall Kalakh et Homs où des heurts ont éclaté", selon le rapport.

"La plupart des déplacés syriens qui ont fui leurs villages ces dernières semaines sont entrés au Liban par les postes-frontières officiels, les points de passage informels étant lourdement surveillés par les autorités syriennes", précise le rapport.

Des témoins dans le nord du Liban ont dit avoir entendu des coups de feu tirés depuis le côté syrien de la frontière. Des sources au sein de la sécurité ont également rapporté que certains réfugiés présentaient des blessures par balle.

Selon l'ONU, plus de 2.600 personnes ont péri en Syrie dans la répression sanglante menée par Damas depuis le début mi-mars d'une contestation sans précédent contre le régime du président Bachar al-Assad.

(NLE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés