Présidentielle sans suspense au Rwanda, Kagame grandissime favori

Les Rwandais ont voté lundi pour une élection présidentielle sans surprise que le chef de l'Etat sortant Paul Kagame, au pouvoir depuis le génocide de 1994 et sans véritable opposition, est assuré de remporter.

Dans l'ordre et la discipline, les Rwandais se sont pressés dès l'aube devant les 15.507 bureaux de vote du pays, à Kigali comme en province.

La mobilisation des 5,2 millions d'électeurs a été "très impressionnante", selon le secrétaire général de la Commission électorale nationale (NEC), Charles Munyaneza.

Dans certains bureaux, les opérations de vote étaient achevées dès 7H00 (05H00GMT).

Comme prévu, les bureaux ont fermé aux environs de 15H00 (13H00 GMT) dans plusieurs quartiers de Kigali, où le dépouillement a immédiatement débuté et les premières tendances auguraient d'ores-et-déjà une victoire écrasante du président Kagame, a-t-on constaté.

Les résultats provisoires sont attendus dans la soirée, alors que le FPR a invité, notamment par sms, les électeurs à se rassembler dès 16H00 pour un rassemblement au grand stade "Amahoro" de la capitale, avec "boissons et repas gratuits".

Environ 1.400 observateurs assistent au scrutin, parmi lesquels 214 étrangers pour le compte notamment de l'Union africaine (UA) ou du Commonwealth. L'Union européenne (UE), arguant de raisons budgétaires, n'a pas envoyé d'observateurs.

Sans rival ni opposition, Paul Kagame, 52 ans, est assuré de l'emporter.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés