Publicité
Publicité

Procès du 11 mars: Belhadj n'accepte de parler qu'à son avocat

L'un des cerveaux présumés des attentats du 11 mars 2004 de Madrid, Youssef Belhadj, dit "l'Afghan", a déclaré vendredi matin à la reprise du procès des auteurs présumés qu'il refusait de répondre aux questions du tribunal et n'acceptait de parler qu'à son avocat.