RDC: fin des pillages des militaires gouvernementaux dans l'est

Les pillages perpétrés depuis lundi par des militaires de l'armée congolais dans plusieurs localités de l'est de la République démocratique du Congo (RDC) ont cessé mardi après-midi, selon le porte-parole militaire de la mission de l'ONU dans le pays (Monuc).

Des militaires congolais se sont livrés lundi et mardi à des pillages et exactions à grande échelle dans plusieurs villes de la province du Nord-Kivu, Kanyabayonga, Kaïna et Kirumba (à environ 100 kilomètres au nord de Goma, la capitale provinciale), ainsi que Mighobwe et Kaseghe.

Plusieurs villages ont également été mis à sac sur la route reliant ces localités sur une trentaine de kilomètres.

Des rumeurs non fondées d'infiltrations rebelles, ainsi qu'un redéploiement de l'armée régulière ont créé lundi un vent de panique parmi les militaires des FARDC qui se sont mis à piller, poussant les populations à fuir vers le nord ou à se cacher en forêt.

Aucun affrontement n'a en revanche été constaté par la Monuc sur la ligne de front séparant rebelles et armée. (GFR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés