Publicité

RDC: l'ONU accuse la rébellion qui parle de "provocations" de l'armée

L'ONU a accusé lundi la rébellion de Laurent Nkunda d'avoir violé son propre cessez-le-feu en s'emparant de plusieurs localités de l'est de la République démocratique du Congo (RDC), où l'armée multiplie les "provocations", selon les rebelles.

La rébellion du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) a lancé dimanche des attaques et "pris le contrôle" de plusieurs petits villages, selon la Mission des Nations unies en RDC (Monuc), alors que le même jour elle réaffirmait, devant l'envoyé spécial de l'ONU Olusegun Obasanjo, respecter le cessez-le-feu qu'elle a décrété le 29 octobre.

Les localités prises dimanche, dont Rwindi, sont situées à une centaine de kilomètres au nord de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu, et en périphérie sud-est de la ville stratégique de Kanyabayonga, verrou vers le nord de la province.

La Monuc a dénoncé "les actes de violations enregistrés sur le terrain et invité les parties à respecter le cessez-le-feu pour ne pas aggraver davantage la situation humanitaire", en référence au cessez-le-feu unilatéral décrété par la rébellion.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés