RDC: l'ONU préoccupée par l'"aide extérieure" reçue par les rebelles du M23

L'ONU s'inquiète des informations selon lesquelles les rebelles en République démocratique du Congo sont armés par des pays tiers, alors que sa mission dans le pays (Monusco) a envoyé des renforts pour protéger Goma (est).

"La mission de l'ONU (en RDCongo) fait tout son possible, en coordination avec l'armée congolaise, pour protéger les civils", a déclaré mardi un porte-parole de l'ONU, citant des propos tenus par le chef de la Monusco, Roger Meece.

Selon ce porte-parole, M. Meece a "exprimé sa préoccupation à propos d'informations persistantes selon lesquelles les mutins du M23 (Mouvement du 23 mars) reçoivent de l'aide extérieure et sont bien armés, équipés et entraînés".

Le Conseil de sécurité doit entendre mardi un compte-rendu fait par M. Meece par vidéoconférence depuis Kinshasa sur la situation dans l'est de la RDCongo.

Mercredi se tiendra à Addis Abeba une réunion interministérielle des pays de la région des Grands lacs pour tenter de réduire la tension entre la RDCongo et le Rwanda, accusé par Kinshasa de soutenir les rebelles.

Selon des responsables de l'ONU, des troupes congolaises et des Casques bleus font route vers Goma, dans la crainte d'une attaque des rebelles qui ont gagné du terrain ces derniers jours dans le Nord-Kivu.

Kinshasa et les Nations unies craignent que les mutins du M23 lancent une offensive contre Goma (500.000 habitants), capitale du Nord-Kivu, ont précisé ces responsables onusiens.

(JAV)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés