Publicité

RDC: le cardinal Monsengwo appelle les belligérants dans l'est à la paix

Le cardinal Laurent Monsengwo, archevêque de Kinshasa, a invité dimanche les belligérants dans le conflit armé dans l'est de la République Démocratique du Congo à déposer les armes et à faire la paix, lors d'une messe d'accueil dans la capitale comme nouveau cardinal.

"Nous invitons les personnes concernées par cette guerre à déposer les armes et à faire la paix dans la justice et la réconciliation", a déclaré le nouveau cardinal dans le Stade des martyrs où se trouvaient plus de 100.000 personnes.

"Le pape nous demande à nous tous d'employer toutes les voies du droit national et international pour mettre fin à la guerre au Congo, en général, et singulièrement à l'est" du pays, a-t-il poursuivi lors de homélie.

"Point n'est besoin de tuer tant d'hommes et de femmes. Point n'est besoin de tant de violences innommables pour se faire de l'argent. C'est de l'argent criminel", a-t-il martelé.

Mgr Laurent Monsengwo, 71 ans, premier africain docteur en sciences bibliques à Rome, a été consacré cardinal le 20 novembre par le pape Benoît XVI.

Il est le troisième cardinal de la République Démocratique du Congo après Joseph-Albert Malula (1917-1989) et Frédéric Etsou (1930-2007), tous deux également archevêques de Kinshasa.

Depuis plus d'une décennie, plusieurs groupes armés, notamment les rebelles hutu des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), sévissent dans l'est du pays où ils commettent de violences récurrentes envers les populations civiles.

(MUA)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés