RDC: le président Kabila sur le lieux de l'accident meurtrier

Le président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila, a quitté lundi Kinshasa pour Sange, trois jours après l'explosion d'un camion-citerne qui a fait près de 235 morts dans cette ville de l'est du pays, a-t-on appris auprès de la présidence.

Le chef de l'Etat se rend à Sange, dans la province du Sud-Kivu (est), pour "consoler" la population après le drame de vendredi, a déclaré à l'AFP une source à la présidence, sous couvert d'anonymat.

Dans une déclaration lue dimanche à la radio télévision nationale, Joseph Kabila avait décrété deux jours de deuil national à compter de lundi, "en mémoire des frères et soeurs ainsi arrachés brutalement à notre affection".

Certains drapeaux étaient en berne lundi matin à Kinshasa, notamment ceux des édifices publics.

Le bilan de l'accident s'est alourdi à 238 morts, après le décès de plusieurs blessés, a indiqué à l'AFP Emmanuel Umbwe, membre d'une ONG locale à Sange.

(VIM)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés