RDC: les attaques des rebelles ougandais ont fait fuir 12.500 civils (HCR)

Les rebelles ougandais ont lancé en juillet 55 attaques dans le nord de la République démocratique du Congo (RDC), provoquant durant ce mois la fuite de 12.500 civils, s'est inquiété vendredi le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).

Les "saccages" commis par les rebelles de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) ont visé la Province-Orientale de Faradje, à quelque 100 km à l'ouest de la frontière avec le Sud-Soudan et l'Ouganda, a expliqué le HCR lors d'un point de presse.

"La situation humanitaire dans cette partie éloignée de la RDC reste dramatique. La majorité des personnes déplacées ne sont pas en mesure de retourner chez elles en raison des assauts actuels", a souligné le porte-parole du HCR, Andrej Mahecic.

L'insécurité de la région entrave les distributions de nourritures, de couvertures ou encore de matelas dont ont besoin les personnes déplacées, a-t-il insisté soulignant que les agences humanitaires n'avaient jusqu'à présent pu atteindre que 45% de ces personnes.

Selon l'organisation qui a dénombré 23 assauts en mai et 34 en juin, les attaques des rebelles du LRA se sont intensifiées le mois dernier, pour atteindre un niveau "sans précédent". (DAD)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés