Réforme des universités en Italie: cortèges et chaos dans les grandes villes

Des dizaines de milliers d'étudiants ont défilé mardi dans les grandes villes italiennes contre la réforme des universités, adoptée mardi soir à la Chambre des députés, bloquant le centre de Rome et perturbant fortement la circulation dans plusieurs villes.

Les étudiants ont décrété mardi une journée d'action contre cette réforme qui se traduit par des coupes sombres dans le budget de l'enseignement supérieur, et qu'ils combattent de façon spectaculaire depuis une semaine, par des occupations de monuments célèbres tels le Colisée à Rome ou la Tour de Pise.

Selon l'Union des universitaires (UDU), "plus de 400.000 étudiants sont mobilisés dans toute l'Italie".

A Rome, tous les accès à la Chambre des députés ont été bloqués par d'imposants cordons des forces de l'ordre qui ont affronté à la matraque et au gaz lacrymogène à plusieurs reprises les étudiants qui voulaient forcer le passage.

"Les vrais étudiants sont à la maison en train d'étudier, ceux en train de manifester dans les rues sont des membres de centres sociaux" de gauche, a commenté le chef du gouvernement Silvio Berlusconi, défendant "une bonne réforme qui favorise les étudiants, les professeurs et tout le monde académique et qui doit être adoptée si nous voulons à terme moderniser l'université".

La loi a été adoptée mardi soir par la Chambre des députés avec 307 voix pour et 252 voix contre, et elle doit retourner au Sénat pour son adoption définitive, peut-être dès la semaine prochaine. (CHN)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés