Publicité
Publicité

"Renflouage virtuel" du Titanic: l'expédition part finalement lundi soir

Le départ, prévu initialement dimanche, de l'expédition qui doit se rendre sur le site de l'épave du Titanic et en tenter un "renflouage virtuel" à l'aide de caméras et sonars, a été retardé à 22h30 GMT lundi soir (00H30 mardi, heure belge), ont annoncé les organisateurs.

Le retard a été causé par la nécessité de procéder à d'ultimes essais de certains équipements, a indiqué sur son site Twitter la société américaine RMS Titanic, qui détient les droits d'exploration de l'épave.

L'expédition scientifique doit quitter Saint-Jean de Terre-Neuve à bord du bateau scientifique Jean Charcot pour une mission de 20 jours au cours de laquelle un sous-marin robotisé muni de caméras vidéo doit inspecter de très près l'épave du paquebot.

Un autre véhicule sous-marin équipé d'un sonar puissant et sophistiqué doit permettre à l'équipage de cartographier le site de l'épave du paquebot qui a sombré en 1912 au large des côtes canadiennes, et en faire une reconstitution virtuelle en trois dimensions.

Le président de RMS Titanic Christopher Davino, a déclaré que son objectif était de "créer l'image actuelle la plus détaillée du site de l'épave".

Il a qualifié cette entreprise de "renflouage virtuel" du Titanic pour "fixer à jamais son état actuel dans les esprits et les coeurs de l'humanité".

Les intéressés pourront suivre toute l'expédition sur internet (www.expeditiontitanic.com) et sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter.

(JDO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés