Rio: l'armée maintient le blocus d'une favela, échange de tirs sporadiques

L'armée brésilienne maintenait samedi son blocus du Complexo do Alemao, un ensemble de quinze favelas au nord de Rio de Janeiro où se sont retranchés des centaines de narcotrafiquants après une nuit marquée par des tirs sporadiques, ont constaté des journalistes de l'AFP.

La télévision O Globo a montré des échanges de tirs à balles traçantes entre les trafiquants de drogue et les forces de l'ordre dans la nuit, au septième jour de violences qui ont déjà fait 35 morts.

Dans la matinée, aucun tir n'était entendu et la situation était calme, a rapporté un journaliste de l'AFP.

Plus de 200 trafiquants de drogue armés se sont réfugiés dans cet ensemble de favelas escarpées et aux ruelles étroites après avoir été délogés jeudi de la favela voisine Vila Cruzeiro après une offensive éclair de la police appuyée par des blindés de la Marine.

Quelques 500 "bandits" fortement armés seraient aujourd'hui retranchés dans le Complexo do Alemao où vivent 400.000 personnes.

L'armée et la police contrôlent la quarantaine d'accès menant à ce quartier. "Les voitures et les passants sont fouillés s'ils entrent ou sortent du Complexo", a indiqué un reporter de l'AFP.

(DAD)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés