Publicité
Publicité

Roms: Paris défend sa politique face aux critiques internationales

La France, critiquée pour sa politique d'expulsions de Roms, estime n'avoir "pas de leçons à recevoir", alors que s'est poursuivi vendredi le renvoi de Roumains vers leur pays, après des vols très médiatisés jeudi.

En Roumanie, la politique française passe mal. "J'ai le sentiment que l'on stigmatise un groupe dans son ensemble. C'est contraire à la tradition française de respect des droits de l'Homme. Cela donne une mauvaise image de la France", a déclaré au journal Le Parisien Valentin Mocanu, secrétaire d'Etat à la Solidarité, chargé du dossier des Roms.

La presse roumaine a aussi dénoncé une "hypocrisie" française.

La France n'est pas le seul pays européen à faire face à la question rom et à pratiquer des expulsions mais Nicolas Sarkozy a choisi de fortement médiatiser ces actions et a fait un lien officiel entre immigration et insécurité.

Pour Theodore Shaw, professeur à l'université Columbia de New York et expert sur les droits civiques, "la violence contre les Roms est déjà très banale, particulièrement en Europe centrale". "Si le gouvernement (français) cible les Roms, alors ceux qui sont déjà engagés dans la xénophobie se trouveront confortés", a-t-il ajouté.

Vendredi, un responsable du Vatican a à son tour critiqué la politique française. "Les expulsions en masse de Roms vont à l'encontre des normes européennes", a déclaré à l'AFP le secrétaire du Conseil pontifical pour les migrants et les gens du voyage, Agostino Marchetto.

(MPK)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés