Ruée sur les McDonald's avant leur fermeture samedi en Islande

Une foule de consommateurs a envahi samedi les trois McDonald's de Reykjavik, à quelques heures de leur fermeture définitive, pour déguster une dernière fois les célèbres hamburgers.

La marque américaine de restauration rapide a décidé de fermer en raison des coûts entraînés par l'effondrement économique en Islande qui devient un des rares pays d'Europe de l'Ouest dépourvu de McDonald's.

Dans l'un des restaurants de la capitale il fallait patienter vingt minutes avant d'arriver au comptoir tandis que les files de voitures au drive-in provoquaient des embouteillages.

Jon Gardar Ogmundsson, le propriétaire de Lyst, opérateur des restaurants McDonald's en Islande a expliqué qu'il avait dû faire appel à des renforts de personnel et qu'à un moment il avait même été à court de BigMacs.

En Islande, McDonald's exige que tout ce qui est servi dans ses restaurants, y compris les emballages, la viande, les légumes et le fromage soit importé, le marché islandais étant trop petit pour fabriquer les produits nécessaires.

Les restaurants de M. Ogmundsson importaient jusqu'à présent leur produits d'Allemagne, mais les coûts ont doublé depuis que l'effondrement de la couronne islandaise a salé la facture des importations. (CLA)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés