Publicité

Russie: le puissant chef du renseignement militaire limogé

Le chef du renseignement militaire russe (GRU), l'un des plus puissants services secrets du pays, a été limogé vendredi par le président Dmitri Medvedev, après s'être opposé à une réforme de l'armée, qui prévoit d'importantes réductions d'effectifs.

Le général Valentin Korabelnikov est limogé de son poste et de l'armée, est-il écrit dans un décret présidentiel sans plus de détails.

Le général Alexandre Chliakhtourov a été nommé à la tête du GRU en vertu du même décret.

"Le général Korabelnikov a présenté sa démission par écrit parce qu'il avait atteint la limite d'âge pour servir dans l'armée. Sa demande a été satisfaite", a commenté Alexandre Drobychevski, porte-parole du ministère russe de la Défense.

A la tête du GRU depuis 1997, le général Korabelnikov a 63 ans. Les chefs de l'armée russe servent généralement jusqu'à l'âge de 60 ans.

Selon une source au sein du GRU citée par l'agence RIA-Novosti, le général Korabelnikov a présenté lui-même sa démission par écrit pour protester contre le démantèlement de brigades qu'il juge hautement efficaces.

La suppression de la 67e brigade du GRU de Berdsk, dans la région de Novossibirsk (Sibérie), a entraîné des manifestations inédites en mars, des membres de cette unité d'élite étant alors sortis dans la rue pour réclamer la démission du ministre de la Défense.

(DEC)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés