Sakineh: face à l'urgence du dossier, le parlement européen a avancé son débat

Le parlement européen a bouleversé son ordre du jour lundi pour tenir en soirée un débat sur Sakineh Mohammadi Ashtiani, l'Iranienne condamnée à mort par lapidation, et pouvoir voter dès mercredi une résolution à ce sujet.

Une quarantaine de députés ont demandé à avancer ce débat à la soirée de lundi, arguant que le destin de cette femme de 43 ans, accusée d'adultère et de complicité de meurtre, se décidait "dans les heures à venir."

Son fils, Sajjad Mohammadi-Ashtiani, 22 ans, a ainsi déclaré lundi craindre l'exécution de la sentence après la fin du Ramadan, autour du 10 septembre.

Le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini, a également annoncé lundi qu'"aucune décision n'est encore prise" à Téhéran, après une démarche que la diplomatie italienne a menée à Téhéran en coordination avec la présidence belge de l'Union européenne.

Les groupes politiques au parlement européen s'apprêtent à voter mercredi midi une résolution qui réclamerait un moratoire et la suppression de la peine de mort ou encore l'interdiction, pour les dirigeants iraniens, de tout voyage en Europe ainsi que le gel de leurs avoirs en Europe.

Une mission de l'ONU pour surveiller les droits de l'homme en Iran, ou encore l'offre de l'asile européen pour la condamnée, sont également envisagées.

(BPE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés