Publicité

Sarkozy affirme avoir parlé des droits de l'Homme avec le président chinois

Le président français Nicolas Sarkozy a affirmé à la presse avoir parlé des droits de l'Homme avec son homologue chinois, ajoutant qu'il n'y avait "pas de tabous" sur cette question, vendredi à Nice, au deuxième jour de la visite d'Etat de Hu Jintao en France.

A la question de savoir s'il avait parlé des droits de l'Homme avec le président Hu lors des entretiens qu'il a eus avec lui à Paris jeudi, puis à Nice vendredi, le président Sarkozy a répondu: "Bien sûr. Le président Hu Jintao est quelqu'un avec qui on peut parler".

"Il y a beaucoup de différences entre les Chinois et les Français mais nous avons parlé de tous les sujets, il n'y a pas de tabous, notamment sur la question des droits de l'Homme", a-t-il ajouté.

Nicolas Sarkozy a été très sévèrement critiqué en France par les ONG qui l'ont accusé de sacrifier, dans ses relations avec la Chine, le sujet des droits de l'Homme, pour favoriser la conclusion de juteux contrats pour les entreprises françaises.

Plusieurs manifestations ont encore eu lieu vendredi sur cette question sensible. A Paris, des membres de Reporters sans frontières (RSF) ont manifesté aux cris de "Libérez Liu Xiaobo ! " au passage du convoi de M. Hu. Six manifestants ont été interpellés par la police et retenus plusieurs heures avant d'être relâchés, selon RSF.

(MPK)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés