Sarkozy souhaite un classement mondial de la sûreté des réacteurs nucléaires

Le président français Nicolas Sarkozy a suggéré lundi à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) d'établir un classement des réacteurs nucléaires proposés à la vente sur le marché mondial en fonction de leur sûreté, en ouvrant à Paris une conférence sur le nucléaire civil.

"Je souhaite qu'un organe indépendant sous l'égide de l'AIEA établisse sur des bases scientifiques et techniques incontestables une grille d'analyse internationale et je demande, M. le directeur, que vous classiez les réacteurs proposés sur le marché selon le critère de la sûreté", a déclaré M. Sarkozy lors d'un discours prononcé au siège de l'OCDE.

Le président français s'adressait au Japonais Yukiya Amano, le nouveau directeur général de l'AIEA, agence de l'ONU chargée des questions nucléaires.

"La sûreté nucléaire n'est pas un enjeu national, c'est une préoccupation collective (...) il est nécessaire de confier la supervision à une autorité de sûreté indépendante", a insisté Nicolas Sarkozy. "Face à des risques réels, il faut appliquer des normes strictes", a-t-il ajouté.

La proposition présidentielle intervient alors qu'un consortium français vient de se faire souffler aux Emirats arabes unis un méga-contrat pour la construction de quatre centrales nucléaires par des concurrents sud-coréens, menés par l'entreprise publique Kepco.

Selon les spécialistes, les autorités émiraties ont privilégié le prix de l'offre sud-coréenne, nettement inférieur à celui de l'offre française, à celui de la technologie EPR vendue par la France.

(JDO)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés