Séisme: de nombreux employés de l'ONU portés disparus à Haïti

De nombreux employés de l'ONU sont portés disparus à Haïti après le violent séisme qui a détruit le siège de la mission de stabilisation de l'ONU dans le pays (Minustah), a rapporté mercredi un responsable de l'organisation.

"Pour le moment, de nombreux employés restent portés disparus", a dit le chef des missions de maintien de la paix de l'ONU Alain Leroy dans un communiqué.

Il ajouté un peu plus tard lors d'une conférence de presse ne disposer d'"aucun bilan humain" à ce stade.

Situé dans la capitale Port-au-Prince, le siège de la Minustah "a été détruit" et des troupes de la mission tentent de secourir les personnes prises au piège des décombres, a dit M. Leroy. "Personne n'a encore été sauvé", a-t-il ajouté.

Edmond Mulet, chef adjoint des missions de maintien de la paix de l'ONU, a précisé qu'entre 200 et 250 personnes travaillent habituellement dans ces locaux. Le nombre d'employés s'y trouvant pourrait toutefois être inférieur, le séisme étant survenu à un heure où certains employés ont déjà quitté les bureaux.

Les autorités haïtiennes n'étaient pas en mesure dans l'immédiat de fournir un bilan des morts et des blessés suite au violent séisme de magnitude 7 qui s'est produit mardi peu avant 17 heures locale (23H00 HB).

Depuis juin 2004, la Minustah est stationnée dans l'île et compte environ 11.000 personnels dont 7.000 soldats et 2.000 policiers.

(HIE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés