Service diplomatique européen: Ashton ne veut que les meilleurs

La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, a souhaité samedi que le futur service diplomatique de l'Union soit composé des meilleurs fonctionnaires, sélectionnés sur le mérite plutôt qu'en fonction de leur pays d'origine, a-t-on appris de source diplomatique.

Devant les ministres européens des Affaires étrangères réunis à Cordoue (sud de l'Espagne), Mme Ashton a indiqué qu'elle privilégierait une sélection "fondée sur les qualifications plutôt que sur des quotas" géographiques pour la répartition des postes au sein de ce nouveau corps destiné à représenter l'UE à l'étranger, selon une source proche de la présidence espagnole de l'Union.

Elle a en même temps assuré qu'en définitive, "tous les Etats européens y seraient représentés" et que "le processus de sélection serait fondé sur la transparence", a-t-on précisé de même source.

Dans une phase transitoires, seuls quelques postes-clés feront l'objet d'appels à candidature, comme pour le poste de représentant de l'UE à Pékin ou à Brasilia.

Au total, le service d'action extérieure sera composé de quelque 5.000 à 7.000 fonctionnaires, selon la présidence espagnole.

La formation de ce service est l'objet d'une âpre bataille entre les différentes institutions européennes, mais aussi entre les Etats soucieux d'y assurer à leurs diplomates respectifs une influence importante.

Mme Ashton doit présenter d'ici à la fin avril son projet de mise en place du Service d'action extérieure.

(EYI)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés