Publicité

Sida: des élus de 12 pays francophones "regrettent" les propos du pape

Des parlementaires de 12 pays francophones d'Afrique, d'Amérique et d'Europe dont la Belgique, réunis à Luxembourg, ont "vivement regretté" samedi les propos du pape Benoît XVI sur l'utilisation du préservatif et se sont inquiétés de leurs "graves conséquences".

En route vers l'Afrique, le pape avait affirmé que l'on ne pouvait "pas régler le problème du sida avec la distribution de préservatifs" et que, "au contraire, (leur) utilisation aggrave le problème".

La Commission de l'Education, de la Communication et des Affaires culturelles de l'Assemblée parlementaire de la francophonie (APF) "considère que ces propos ne reposent sur aucune donnée scientifique", relève une résolution adoptée à l'unanimité des membres présents au Grand-Duché.

S'ils disent "comprendre qu'un chef religieux puisse adresser un message moral à sa communauté", les élus estiment toutefois que les déclarations du pape "vont à l'encontre des efforts réalisés depuis de nombreuses années par tous les acteurs luttant contre le fléau que représente le sida".

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés