Publicité
Publicité

Soixante-deux ans après sa mort, les impôts lui réclament 13 euros

Un contribuable des Vosges, mort en 1949, a reçu un avis d'imposition de taxe foncière lui réclamant 13 euros, a-t-on appris mardi de sa petite-fille, qui a reçu la lettre à son domicile de Bruyères.