Sommet: Trichet et Barroso évoquent une "crise systémique"

Le président de la Banque centrale européenne Jean-Claude Trichet et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso ont qualifié vendredi soir, lors d'un sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Eurogroupe, la crise touchant actuellement l'euro de "crise systémique", selon une source diplomatique.

Le président français Nicolas Sarkozy et M. Barroso ont par ailleurs jugé trop faible le projet de déclaration finale, destiné à rassurer les marchés au terme d'une journée où les cours boursiers ont encore chuté.

Le "signal d'action" et le langage du projet de déclaration ne sont pas assez forts, a commenté cette source, tant au niveau de la "consolidation fiscale" (les efforts supplémentaires que pourraient fournir les pays partageant l'euro) qu'en termes de solidarité.

La Commission européenne fait pression pour que les dirigeants de l'Eurogroupe prennent dès ce soir des décisions concrètes à mettre en oeuvre rapidement.

Si des efforts immédiats devaient être décidés, seul un recours à la BCE est envisageable à court terme, faisait remarquer cette source diplomatique. La Commission réclame davantage que les lignes générales dont semble se satisfaire le projet de déclaration finale.

Mais la chancelière allemande Angela Merkel, qui avait déjà tergiversé à donner son accord sur l'aide à la Grèce, verrait sans doute d'un mauvais oeil l'annonce, à deux jours d'un scrutin en Rhénanie du nord-Westphalie crucial pour sa coalition, de nouveaux efforts de solidarité européenne alors qu'elle plaide pour un renforcement des règles de surveillance et des économies. (BPE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés