Soudan: le Sud veut une enquête du Conseil de sécurité sur des bombardements

Les ex-rebelles sudistes du Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM) ont demandé mardi au Conseil de sécurité de l'ONU d'enquêter sur les allégations de bombardements aériens continus de l'armée nordiste à l'approche du référendum d'indépendance.

"Nous demandons au Conseil de sécurité d'envoyer une équipe d'enquêteurs dans la région et de sécuriser le processus de paix au Soudan", a dit Pagan Amum, secrétaire général du SPLM et ministre de la paix dans le gouvernement semi-autonome du Sud-Soudan, lors d'une conférence de presse à Khartoum.

"Le NCP (Parti du congrès national du président Omar el-Béchir au pouvoir à Khartoum, ndlr) veut que nous retournions à la guerre afin de compromettre le référendum, mais nous ne voulons pas retourner à la guerre parce que nous voulons la tenue du référendum à la date prévue...", a ajouté M. Amum.

Les Sud-Soudanais doivent choisir, lors d'un référendum prévu le 9 janvier, entre le maintien de l'unité avec le Soudan ou la sécession. Ce scrutin est le point-clé de l'accord de paix ayant mis fin en 2005 à plus de deux décennies de guerre civile entre le Nord et le Sud du pays.

(MPK)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés