Publicité

Sri Lanka: 74 civils tamouls tués dans des bombardements

Au moins 74 civils tamouls, parmi lesquels 25 enfants, ont été tués lundi et mardi dans des bombardements de l'armée du Sri Lanka sur la dernière zone encore contrôlée par les rebelles séparatistes tamouls dans le nord-est, a affirmé un site internet qui leur est favorable.

Depuis plus de deux mois, le gouvernement sri-lankais a lancé une vaste offensive militaire présentée comme "finale" contre un demi-millier de Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE) acculés aujourd'hui sur 50 km2 de jungle.

Selon le gouvernement de Colombo, quelque 36.000 civils ont fui la zone du conflit pour se réfugier dans les camps dressés par les autorités et dans des enclaves dites "zones de sécurité" censées être démilitarisées.

Au moins 70.000 habitants tamouls seraient encore coincés et serviraient de "boucliers humains" à la rébellion, selon Colombo.

Renvoyant les deux camps dos à dos, l'ONU et la Croix-Rouge -- dont les employés sont les seuls à avoir accès à la ligne de front -- estiment que plus de 200.000 civils tamouls seraient pris entre deux feux et que "des centaines" de personnes, dont des enfants, ont été tuées depuis le 1er janvier, en particulier dans des bombardements d'hôpitaux.

(DAD)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés