Publicité

Sri Lanka: zone de guerre inaccessible aux humanitaires ?

Le gouvernement du Sri Lanka empêcherait tout accès humanitaire à la zone de guerre dans le nord-est du pays. Le responsable aux Affaires humanitaires de l'ONU, John Holmes, a déploré cet état de fait après des entretiens avec le président sri-lankais Mahinda Rajapakse.

Au terme de trois jours de visite dans le pays, M. Holmes a indiqué qu'il n'avait pas obtenu "le feu vert" du chef de l'Etat pour envoyer dans la région du conflit une équipe humanitaire des Nations Unies, comme l'avait réclamé le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon. "Nous n'avons pas d'accord sur cela (...) Je suis déçu", a-t-il ajouté en rappelant qu'au moins 50.000 civils sont coincés sur la mince bande côtière où sont acculés les Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE).

Colombo a indiqué au diplomate que "les conditions de sécurité n'étaient pas réunies pour qu'une équipe de l'ONU se rende" sur le théâtre des opérations, a rapporté M. Holmes.

(NLE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés