Thaïlande: les "rouges" demandent à la CIJ d'enquêter sur le gouvernement

Le mouvement anti-gouvernemental des "chemises rouges" a demandé à la Cour internationale de Justice (CIJ) d'enquêter sur de possibles crimes contre l'humanité commis par le gouvernement thaïlandais lors de la crise du printemps, selon le site internet de l'avocat de l'ancien Premier ministre en exil Thaksin Shinawatra.

Le rapport remis à la Cour estime que les responsables politiques et militaires du pays sont "criminellement responsables" pour les actions commises pendant les manifestations d'avril et mai qui ont fait plus de 90 morts, la plupart des civils.

Les "chemises rouges", pour beaucoup des partisans de Thaksin, accusent le gouvernement d'une "opération de camouflage de grande envergure", selon les détails publiés sur le site de l'avocat canadien Robert Amsterdam.

L'avocat a précisé que son cabinet était impliqué dans le dépôt cette semaine d'un "rapport préliminaire" à la CIJ.

Le gouvernement thaïlandais du Premier ministre Abhisit Vejjajiva a indiqué être au courant de la plainte, mais ne pas croire que la Cour de La Haye s'en saisisse.

"J'ai été informé de l'affaire par le ministère des Affaires étrangères", a précisé le porte-parole du gouvernement Panitan Wattanayagorn.

"Mais si je comprends bien, cela n'entre pas dans les compétences de la Cour internationale de justice", a-t-il estimé.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés