Thaïlande: pas d'élections anticipées si les manifestations continuent

Les élections législatives anticipées promises par le Premier ministre thaïlandais le 14 novembre n'auront pas lieu si les manifestants antigouvernementaux ne se dispersent pas, a indiqué jeudi un haut responsable du pouvoir.

"Les 'chemises rouges' n'ont accepté que verbalement de se joindre à la feuille de route vers la réconciliation", a indiqué à l'AFP Korbsak Sabhavasu, secrétaire général du Premier ministre.

"Mais ils n'ont pas décidé de mettre fin aux manifestations et il est donc impossible d'organiser des élections comme prévues", a-t-il ajouté.

La situation politique s'est de nouveau enlisée à Bangkok cette semaine.

Les "rouges", qui avaient initialement accepté le plan d'Abhisit Vejjajiva, ont depuis conditionné leur départ du centre de Bangkok à l'inculpation du numéro deux du gouvernement, Suthep Thaugsuban.

Ils le jugent responsable des violences du 10 avril qui avaient fait 25 morts et plus de 800 blessés.

(VOC)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés