Tirs entre armée et trafiquants au Mexique: 8 morts, dont un militaire

Un militaire et six trafiquants de drogue présumés ont été tués lundi dans des échanges de tirs entre l'armée et un gang dans le nord-est du Mexique, non loin de la région où 72 émigrants clandestins ont été retrouvés massacrés la semaine dernière, a annoncé l'armée.

Les fusillades ont fait huit morts, un militaire et six suspects, selon un communiqué de l'armée. La huitième victime est un "civil" étranger aux tirs, selon le Parquet local. Cinq autres militaires ont été blessés, et six malfaiteurs arrêtés, ajoute le communiqué de l'armée.

Les tirs ont duré toute la nuit dans la petite ville de Panuco, 35.000 habitants, dans l'Etat du Veracruz, voisin de celui de Tamaulipas où le massacre des clandestins, découvert mardi dans une ferme, a été attribué au gang des "Zetas", d'anciens hommes de main du cartel "du Golfe" devenus ses ennemis.

Les "Zetas" pourraient être impliqués dans les tirs à Panuco, selon diverses versions examinées par les autorités.

L'ombre des "Zetas" plane aussi sur plusieurs attentats à l'explosif survenus après le massacre, l'assassinat d'un maire et la disparition de deux policiers, dont l'un qui enquêtait sur la tuerie des clandestins.

(JDO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés