Publicité
Publicité

Toyota, pas responsable d'un accident avec un véhicule qui avait subitement accéléré

Le constructeur automobile japonais Toyota n'est pas responsable de l'accident dont avait été victime un médecin urgentiste américain: sa voiture avait subitement accéléré pour une raison inexpliquée et avait terminé sa course contre un arbre. C'est ce qu'a estimé samedi un tribunal fédéral de New-York. Les jurés ont, selon leurs propres dires, été convaincus par "tous les tests effectués par Toyota" et par une vidéo qui leur a été montrée.