TPIR: 8 ans de prison pour un ancien proche d'Habyarimana

Le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a condamné jeudi à 8 ans de prison l'ex-patron de la filière thé rwandaise, Michel Bagaragaza, un proche de l'ex-président Juvénal Habyarimana.

L'ex-responsable économique, 55 ans, avait plaidé coupable de complicité de génocide le mois dernier, et demandé pardon mercredi "pour tout le mal" fait.

"La cour condamne Michel Bagaragaza à une peine de 8 ans de prison", a déclaré le juge président danois, Vagn Joensen, précisant que le temps de détention depuis son arrestation le 15 août 2005 sera comptabilisé.

Dans leur accord portant sur le plaidoyer de culpabilité, Bagaragaza et le procureur s'étaient entendus sur une peine comprise entre 6 et 10 ans de prison. Les juges n'étaient cependant pas tenus de respecter cette fourchette.

Dans cet accord avec le procureur, l'ex-responsable économique a reconnu, entre autres crimes, avoir entreposé à l'usine à thé de Rubaya, dans la préfecture de Gisenyi (nord), des armes utilisées pendant le génocide.

Il a par ailleurs avoué avoir donné de la bière et de l'argent aux miliciens Interahamwe, principaux bras armés du génocide, et mis à leur disposition les véhicules de l'usine, par crainte pour sa sécurité et celle de sa famille. (HIE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés