Traité de Lisbonne: Klaus laisse entendre qu'il va signer

L'eurosceptique président tchèque Vaclav Klaus, dernier dirigeant européen à ne pas avoir paraphé le traité de Lisbonne, a laissé entendre qu'il signerait le texte, dans une interview publiée samedi.

"Au train où vont les choses c'est à dire très vite, il n'est plus possible d'arrêter le traité ni de faire marche arrière, quand bien même certains d'entre nous le voudrions", déclare le président tchèque au journal "Lidove noviny".

M. Klaus réaffirme qu'il ne considère pas ce texte comme une bonne chose "pour la liberté en Europe". Mais "sa probable entrée en vigueur ne va pas être la fin de l'histoire". "Je ne peux pas et je n'attendrai pas les élections en Grande-Bretagne à moins qu'elles ne se tiennent dans les prochains jours ou semaines", ajoute le président tchèque, faisant allusion aux prochaines élections britanniques qui pourraient voir les conservateurs eurosceptiques arriver au pouvoir et demander un référendum sur le traité. (NLE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés