Trois quarts des jeunes ne peuvent plus vivre sans internet

Les jeunes ne peuvent plus vivre sans internet. C'est ce que montre un sondage réalisé par la société gantoise Trendwolves auprès de 26.000 jeunes en Europe. Les jeux forment de plus en plus souvent le ciment de leurs amitiés virtuelles, écrivent Het Belang van Limburg et la Gazet van Antwerpen samedi.

Trendwolves a sondé les jeunes via internet, mais s'est également rendu dans huit villes européennes pour interroger les jeunes. "La conclusion principale est qu'on ne peut plus ignorer l'internet. Plus de 75% des jeunes concèdent "ne plus pouvoir vivre sans internet". Et près de 7 jeunes sur 10 choisissent internet comme leur média préféré", explique Maarten Leyts, le directeur de Trendwolves.

Les réseaux sociaux expliquent en grande partie ce lien avec le web. "Ils sont essentiels pour les jeunes et le développement de leur identité. Les sites de réseaux sociaux, comme Facebook, MySpace, Twitter ou Netlog, sont devenus le lieu de rassemblement d'aujourd'hui. C'est l'endroit où les jeunes se rassemblent "en ligne" et où ils partagent leurs passions communes. Les jeunes d'aujourd'hui trouvent tout à fait normal de rester connectés 24 heures sur 24. Reliés à internet et à leurs amis."

Le constat le plus important de l'étude est que les jeunes accordent plus d'importance à la sincérité de leurs amis qu'à leur look. (SLE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés