Tunisie: manifestation contre la fermeture d'un point de passage frontalier

Des centaines de Tunisiens ont effectué mardi un sit-in devant la délégation de Ben Guerdane, à une trentaine de kilomètres de la frontière libyenne, pour protester contre la fermeture du seul point de passage entre les deux pays, a-t-on appris de source syndicale.

"Environ cinq cents habitants ont participé à un sit-in ce matin à 09h00 locales (12h00, heure belge), protestant contre la fermeture du passage de Ras Jdir et du manque de ressources", a précisé à l'AFP Houcine Betaieb, représentant de l'Uniongénérale tunisienne du Travail (UGTT).

Durant trois heures, avant d'être dispersés par la police, les manifestants ont réclamé l'ouverture de ce passage, la libération de personnes interpellées et la création d'emplois pour les chômeurs, a-t-il ajouté.

Des affrontements violents avec les forces de l'ordre, faisant des blessés et des dégâts matériels, se poursuivent depuis plus d'une semaine dans cette région, a indiqué M. Betaieb, précisant que plusieurs personnes ont été interpellées.

La principale cause de ces troubles a été la fermeture du point de passage frontalier entre la Tunisie et la Libye aux habitants de Ben Guerdane voulant importer des produits de Libye, selon M. Betaieb.

La fermeture de ce passage frontalier a été imposée par les autorités libyennes, selon la même source. Elle a provoqué la colère des habitants déjà mécontents d'une taxe de 150 dinars (80 euros) instaurée il y a quelques mois par la Libye pour le passage de chaque voiture.

(JDO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés