Ukraine: l'hospitalisation de Timochenko repoussée à mercredi

L'hospitalisation de l'ancienne Première ministre ukrainienne emprisonnée Ioulia Timochenko a été reportée d'une journée à mercredi à la demande de l'intéressée, malade et en grève de la faim, ont annoncé les autorités ukrainiennes.

"Lors d'un entretien le 8 mai avec le médecin allemand Luts Harms, Ioulia Timochenko a refusé d'entamer le traitement à la clinique" publique proposée par les autorités, a annoncé le service pénitentiaire dans un communiqué.

L'opposante, qui souffre de graves problèmes au dos, a expliqué "qu'elle avait encore besoin de temps pour réfléchir et s'entretenir avec ses avocats", a ajouté le communiqué.

Mme Timochenko "prévoit d'aller à cette clinique pour y être hospitalisée demain", a ajouté la ministre adjointe de la Santé, Raïssa Moïssenko, lors d'un point de presse dans la prison de Kharkiv (est) où l'opposante est incarcérée.

Vendredi dernier, Mme Timochenko, avait accepté d'être soignée dans cette clinique de Kharkiv par un médecin allemand et avait donné son "accord préliminaire" pour y être hospitalisée dès mardi, selon une déclaration commune des médecins ukrainiens et leurs confrères de la clinique berlinoise de la Charité ayant examiné l'opposante en prison.

Un neurologiste de la Charité, Lutz Harms, est arrivé lundi soir à Kharkiv pour commencer ce programme des soins.

(NLE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés