Un an de prison pour Dyab Abou Jahjah et Ahmed Azzuz de la LAE

Le tribunal correctionnel d'Anvers a condamné vendredi Dyab Abou Jahjah et Ahmed Azzuz de la Ligue arabe européenne (LAE/AEL) à un an de prison.

Après l'assassinat de Mohamed Achrak en novembre 2002, la commune de Borgerhout avait été le théâtre d'émeutes.

Le tribunal a estimé qu'Abouh Jahjah et Ahmed Azzuz avaient une importante influence morale sur ces jeunes. Ils auraient donc pu tenter de calmer les esprits, ce qu'ils n'ont pas fait. Ils ont même, selon le tribunal, pousser la foule à se rebeller.

Youssef Rahimi a été acquitté. Le ministère public avait requis deux ans de prison à l'encontre des trois hommes. Abou Jahjah et Azzuz devront payer à l'assureur Ethias, qui s'est constitué partie civile dans cette affaire, 5.109,78 euros de dédommagements. (VAD)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés