Un artiste punaise discrètement un de ses dessins au musée

Un artiste en mal de reconnaissance a accroché subrepticement dimanche une de ses oeuvres sur papier au musée Maillol à Paris, jusqu'à ce que les gardiens s'en aperçoivent quelques heures plus tard et la décrochent, a reconnu lundi l'établissement.

Le musée a confirmé une information du Parisien selon laquelle un artiste, Pascal Guérineau, avait punaisé dimanche après-midi un dessin représentant un crâne dans l'exposition "Vanités de Caravage à Damien Hirst".

Pascal Guérineau a expliqué à Europe 1 que "c'est assez dur pour un artiste de pouvoir rentrer dans ce milieu". "Alors j'ai pris les devants et je me suis accroché", a-t-il ajouté.

Il a expliqué avoir mis l'oeuvre sous sa veste et l'avoir punaisée "au moment propice". "Je peux vous dire que les gens admiraient mon oeuvre", a-t-il affirmé.

Le président du musée Maillol, Olivier Lorquin, n'a pas du tout apprécié cette initiative.

"Monsieur Guérineau est venu au musée Maillol dimanche, dans l'après-midi. Profitant de l'obscurité de la salle où est projetée l'installation de Christian Boltanski +Théâtre d'ombres 2009+, ce Monsieur a prestement punaisé une feuille de papier représentant l'esquisse d'un crâne", a indiqué M. Lorquin dans un communiqué.

"C'est lors de la ronde de contrôle des gardiens, avec éclairage, à la fermeture du musée, que ce document fut découvert et décroché immédiatement", a-t-il ajouté.

"Monsieur Guérineau n'a pas vaincu une armée de gardiens, bien sûr toujours vigilants, et son +oeuvre+ est restée dans l'obscurité jusqu'au départ des visiteurs dimanche soir", a déclaré M. Lorquin.

"L'artiste a voulu se faire un coup de pub", a commenté Patrizia Nitti, directrice artistique du musée, interrogée par l'AFP.

Le musée Maillol n'entend pas pour autant porter plainte et se dit prêt à rendre le dessin à l'artiste. (ROJ)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés